Les secrets de fabrication :


Didine et tralala, collection de sacs dont le premier est né en 2009 d’un besoin et d’une envie non satisfaite de la créatrice Sandrine, styliste modéliste de formation.

Son amour pour le textile, lui a donné l’envie de créer sa collection mélangé l’art du textile et la noblesse du travail du cuir au gré de ses envies tout en restant à l’écoute des besoins de ses amies.

Son objectif de départ est avant tout de créer un produit 100% "made in France", tout en utilisant le savoir faire du tissage, de l’ennoblissement et de la teinture artisanal qui existe encore de nos jours dans la région lyonnaise.

La grande force de l’équipe de création Didine et Tralala, se concentre sur l’autonomie et la maitrise totale de la production : de la teinture faite dans un atelier dont le savoir-faire est de sortir un tissu teint répondant à toutes les exigences techniques ( stabilité, solidité, toucher et finition …), tout en donnant un aspect artisanal d’autrefois, avec des aspects irréguliers, des coloris travaillés à la pièce, et répondant parfaitement au coloris de l’air du temps.

Ainsi chaque pièce teinte est unique et non reproductible par son mélange de pigments, son dessin de teinture, et son traitement des colorants.

Pour les cuirs, l’exigence de qualité est une des premières priorités pour les sacs didine et tralala.

David extrêmement exigeant, ne sélectionne que des cuirs dit "tannage végétal" pour leur qualité et leur authenticité mais également leur odeur, bannissant tout simili cuir, beaucoup trop utilisé,  à tort, de nos jours.

C’est pour cela que chaque sac Didine et tralala, sera unique soit par sa couleur, soit par sa forme, soit par son mix de toile et de coloris de cuir….tout cet assemblage minutieux donnant à la fois l’identité de la marque et répondant à l’envie d’avoir un sac "unique" permettant d’affirmer sa personnalité.